Yémen l’insécurité totale.

Yemen, sécurité,

Arrivés le 9 février au Yémen, notre séjour ne durera que cinq jours. Force étant de constater le climat d’insécurité ...

dimanche 15 février 2009


Arrivés le 9 février au Yémen, notre séjour ne durera que cinq jours. Force étant de constater que le climat d’insécurité y est tel pour un couple de blancs en camping-car, qu’il est plus prudent de rebrousser chemin vers des pays plus hospitalier. Nos amis Yéménites rencontrés à Djibouti, nous avaient pourtant donné plein d’assurance et témoignés des marques de grande sympathie.

Parcours au Yémen. - 109.1 ko
Parcours au Yémen.

La première journée avait été pleine de promesses, visas de trois mois, douanier très souriant, nous ouvrant la barrière après seulement quelques minutes sans même que nous ayons eu à payer quoique ce soit de taxe ou droit d’entrée (soulignons que c’est la première fois).

Les premiers cents kilomètres nous conduisent sur les bords de l’océan indien après Hawf, ou nous trouvons face à la mer, un petit abri à l’écart de la route. Nous pensions y rester seuls mais durant la nuit une foule de pécheurs s’y installèrent eux aussi. Tous nous souhaitent la bienvenue, on achète pour 4 euros six belles langoustes,

Langoustes au menu. - 171.8 ko
Langoustes au menu.

et nous nous endormons ravis de cet accueil. Dans la journée du lendemain, à notre habitude, une centaine de kilomètres parcourus, nous découvrons un bon spot loin de la route et aux bords de l’eau. Dans la ville d’Al Gaydah, on nous avait rassurés sur la sécurité de cette région. Alors le campement est installé en confiance.

C’est tard dans la nuit que je suis réveillé par des bruits sur le camion, quelqu’un marche sur le toit de la cabine et tente de l’ouvrir. Sortant (nu !) je me retrouve encerclé par des ombres éclairés par la pleine lune. Je vocifère et tente de les effrayer, mais que puis-je de plus quand j’entends l’armement d’une Kalachnikov de celui qui me tient en joue ? Un autre fait voler en éclat la vitre avant avec la crosse de son fusil et attrape ma valise photos (mais que faisait-elle là cette nuit là ?) Un coup de feu part, je reçois les éclats de la pierre sur laquelle il avait tiré à mes pieds. Au loin une voiture démarre déjà et tous s’en vont en courant...avec 10 000 euros de matériel photo.

panneaux solaires. - 93.5 ko
panneaux solaires.

En hâte nous replions le campement, beaucoup trop long d’ailleurs les panneaux solaires étaient relevés et Bucéphale met un certain temps pour se décider à démarrer. C’est vers minuit à dix kilomètres que nous arrivons un peu en panique et secoués, à un poste militaire qui nous prend en charge et nous assure de leur sécurité. Le lendemain, les autorités policières et le Général de la région viennent enquêter, tout en nous assurant que cette région n’a jamais connu cela et que c’est une première. Pour nous aussi ! lui réponds-t-on et la DERNIERE, on quitte le pays ! De vains espoirs de retrouver les voleurs et aussi les besoins de l’enquête qui remonte jusqu’au ministère de l’Intérieur, nous font rester trois jours sous protection dans la cour de l’office d’investigation criminelle.

Criminal investigation office - 123.1 ko
Criminal investigation office
Criminal investigation office - 85.5 ko
Criminal investigation office
Criminal investigation office - 82.8 ko
Criminal investigation office

Le retour à la frontière se fait sous escorte et nous bénéficions d’un temps record pour la passer, trois minutes, le temps de tamponner les passeports. Au poste du Sultanat d’Oman, l’officier croisé à l’aller nous sourit : Alors je vous l’avais bien dit ! N’allez pas au Yémen, c’est très dangereux.

Fin "heureuse" d’une aventure, la route reprend pour nous avec juste notre petit Canon G9 et la caméra vidéo. Quelqu’un est le seul au Yémen, a avoir maintenant du matériel de cette qualité dans un sac à dos Lowepro : NIKON D700 (tout neuf), NIKON D200 et six objectifs (14/24, 24/70, 70/300, 55 macro, 105 micro, 300, et tous les petits accessoires... Sauf le chargeur de batteries !

Quelles conclusions ?

1) Nous avions pensé, comme pour les autres pays que nous pourrions éviter les zones sensibles. Malgré les conseils aux voyageurs du site du Ministère des Affaires étrangères [1]

2) Voyager en camping car est ici totalement inconnu et se remarque si facilement. On nous l’avait dit à Djibouti. "Votre camion est comme un phare qui attirera toutes les convoitises. Il suffit de le suivre patiemment."

3) Les bords de mer sont magnifiques ! Mais s’isoler est une grosse erreur et y dormir encore plus.

4) Que faisait la sacoche photo à l’avant alors qu’elle est toujours rentrée à l’arrière la nuit ? Mettons cela sur le compte des langoustes et du Rhum... De toute façon, cela aurait été autre chose et peut-être pire, kidnapping ou assassinats.

5) Nous avons été trop confiants et avons négligés la plus élémentaire des prudences : dormir près d’un poste de police.

Nous déconseillons donc toute envie de visiter le Yémen dans son propre véhicule ou à pieds arrivant par voie terrestre, étant sur que l’on s’y fera dépouiller tout au long du voyage. Le Consul de France me le rappelle au téléphone : "la moyenne est de trois armes par hommes. Toutes les conditions sont ici réunies pour le vol à mains armée. Je vous conseille un prompt retour à Oman."

Deux jours de route, 160 kms. dans un pays. Un record pour nous qui en moyenne séjournons trois mois par pays...

Carnet de route précédent. Carnet de route suivant.

Notes

[1] http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/pays_12191/yemen_12308/index.html

3 Messages de forum

  • Yémen l’insécurité totale.

    20 février 2009 10:27, par didchi
    hello les amis , je suis content d’apprendre que vous allez bien et que le voyage a repris pour vous. Nous venons de rentrer ( tanzanie-Malawi - zambie - zimbabwe ) le malawi était extraordinaire . Ensuite nous nous sommes arrêtés à vic falls chez un amis. je suis soulagé de savoir que vous êtes sain et sauf après l’escapade du yémen !! quel enfer ! J’espère de tout coeur que nous pourrons nous revoir un de ces beaux levé de soleil Gros bissous à vous deux . Je pense très fort à vous deux .... Que de beaux souvenirs ensemble , l’essence même du bonheur .
  • Yémen l’insécurité totale.

    21 février 2009 09:21, par Manu

    Hélène et Marc,

    Vous avez eu bien de la chance effectivement de ne pas en pâtir physiquement, même si cela a été très chaud pour toi Marco ! Je suis malheureux pour toi de la perte de ton matériel photo (le 14/24 monté sur ton D700 fut un bon moment pour moi lorsque je tirais le portrait des portiques de Doraleh). Vous auriez pu quand même vous faire prendre en otages quelques jours, le temps de négocier les photos avec Paris-Match, n’oublie pas notre deal, moitié-moitié ;-)

    Blague à part je suis heureux de vous savoir en bonne santé voguant vers d’autres contrées plus accueillante.

    A bientôt, et prenez soin de vous. Manu & Cla

  • Yémen l’insécurité totale.

    1er mars 2009 14:54, par Richelsdorfite

    Bonjour,

    Bien content pour vous que cet épisode ne se soit pas transformer en drame. Vous souhaitant de retrouver de la sérénité sur Oman,

    Cordialement,

    Michel

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP