Dire Dawa à Djibouti..

Dernières traces en Ethiopie, de Dire Dawa à Djibouti.

dimanche 26 août 2007


Marché à Dire Dawa. - 85.1 ko
Marché à Dire Dawa.

Arrivés en Ethiopie le 11 Mars nous nous décidons enfin à quitter le pays le 29 juin, en empruntant la piste de Dire Dawa vers Dewele, puis Djibouti. Un quart d’heure après le départ un véritable déluge nous tombe sur le toit. La piste est bonne et surélevée, nous pouvons quand même rouler dans un paysage qui se transforme en cinq minutes en torrent et lac de boue, mais aussi en fraicheur...Deux heures plus tard, tout est sec, quelques gazelles et cabris nous regardent passer sans crainte, on en verra plus que dans le dernier parc d’Awash. Au campement, Hélène jette du lait en poudre périmé par la chaleur et dans la soirée, un chacal aux grandes oreilles se régale en se dépêchant de laper cette poudre inhabituelle. Il reste ainsi à cinq mètres de nous toute la soirée. Dommage, dans la nuit l’orage balaye tout !

Gazelle. - 135.5 ko
Gazelle.
Sur la piste vers Djibouti. - 148.6 ko
Sur la piste vers Djibouti.

Les trois cents kilomètres de piste sont durs et peu roulant pour nous, les minibus et Toyota, déboulent eux à fond au mépris des suspensions et de la direction, dans un nuage de poussière opaque. On craint pour le pare-brise...

Bus éthiopien. - 165.2 ko
Bus éthiopien.

La frontière tant éthiopienne que Djiboutienne se passe à cet endroit sans difficulté. Fort de nos visas de trois mois, nous entrons sur le territoire djiboutien en moins de dix minutes. La mer rouge et la baie du Ghoubbet n’est plus qu’à une heure de route. Notre première soirée ici sera aquatique, car il fait une chaleur brulante. Dans la journée le soleil chauffe les roches de lave et le vent, le soir restitue cette chaleur en se transformant en sèche cheveux volcanique ! On oublie le désert, la verdure éthiopienne, une raie aigle nous accueille pour ce séjour plongée.Face à nous cette nuit, l’ile de Diable monte la garde.

L’ile du Diable, Goubhet. - 81 ko
L’ile du Diable, Goubhet.

Informations pratiques :

Le visa djiboutien peut s’obtenir à Addis-Abeba, mais aussi à Dire Dawa, pour 35$ trois mois avec entrées multiples.

La piste de Dire Dawa est désertique et inhabitée, donc idéale pour le campement en nomade.

La frontière éthiopienne se passe en deux étapes, carnet de passage en douane à Dewele et passeport cinq kilomètres plus loin au poste frontière.

Le petit poste djiboutien, est accueillant et vous tamponne le passeport e moins de dix minutes, parce qu’il faut quand même expliquer d’où l’on vient !

Pub à Dire Dawa. - 170.9 ko
Pub à Dire Dawa.

La plus mauvaise saison pour s’y rendre : de juin à octobre...40° minimum à l’ombre en ville. Sans commentaire !

Carnet de route précédent - carnet de route suivant

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP